ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Annales françaises de médecine d'urgence

2108-6524
Revue de la société française de médecine d'urgence
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 4/4 - 2014  - pp.242-248  - doi:10.1007/s13341-014-0442-2
TITRE
Prise en charge des états septiques sévères chez l’adulte aux urgences

TITLE
Severe sepsis in adults in the emergency department

RÉSUMÉ

L’épidémiologie des sepsis sévères est bien connue dans les services de réanimation, où il est responsable de 15% des admissions. La mortalité hospitalière est d’environ 30 %. Les foyers infectieux en cause sont, par ordre de fréquence, pulmonaire, urinaire, digestif, bactériémie primitive et cutanés. Elle est moins bien connue dans les services d’urgence, mais serait néanmoins responsable de 500 000 admissions par an aux États-Unis. L’incidence des sepsis sévère est en constante augmentation depuis plusieurs décennies. Leurs définitions ont fait l’objet de conférences de consensus et sont désormais utilisées dans le monde entier. La reconnaissance précoce des sepsis sévères dès l’admission constitue un préalable indispensable mais présente de nombreuses difficultés, car la présentation de ce syndrome n’est pas univoque. La Surviving Sepsis Campaign insiste sur une prise en charge précoce et intensive de ces états qui permet une réduction de la mortalité attribuable. Ces mesures comportent un remplissage vasculaire rapide à base de cristalloïdes, le début précoce de la perfusion de noradrénaline et une antibiothérapie à large spectre adaptée au foyer infectieux présumé débutée dans un délai d’une heure après la reconnaissance du sepsis sévère. Des objectifs précis doivent être atteints à la troisième et à la sixième heure de prise en charge. Des recommandations d’antibiothérapie sont exprimées en tenant compte des recommandations des sociétés savantes et des conférences de consensus. Une filière de soins entre le Smur, les urgences et la réanimation doit être le garant d’une prise en charge précoce et adaptée, gage d’une mortalité attribuable la plus faible possible.



ABSTRACT

Epidemiology of severe sepsis in intensive care units is well known and account for 15% of admissions. Hospital mortality is about 30%. Infectious focus is in order of frequency, pulmonary, urinary, digestive, skin and primitive bacteremia. It is less known in Emergency Departments but account for 500,000 annual visits in the United States. Incidence of these affections is increasing since 1980. Definitions have been made by consensus conferences and are now applied worldwide. Early recognition of severe sepsis on hospital admission remains an essential step but is difficult since the clinical presentation of this syndrome is not univocal. The Surviving Sepsis Campaign guidelines emphasize on a rapid and intensive management which allows to decrease the attributable mortality. This management included a rapid and important fluid challenge based on crystalloids, early administration of noradrenalin and broad spectrum antibiotherapy within the first hour after recognition of the severe sepsis. Bundles at three and six hours are proposed. Propositions of antibiotherapy based on recent recommendations of scientific societies or consensus conferences are displayed. A continuum of care between Smur, emergency department and intensive care unit must be the guarantor of early and adapted care that guarantee the lowest possible attributable mortality.



AUTEUR(S)
P. LE CONTE, E. MONTASSIER, G. POTEL, E. BATARD

Reçu le 5 février 2014.    Accepté le 25 avril 2014.

MOTS-CLÉS
Sepsis sévère, Choc septique, Antibiothérapie, Survivre au sepsis, Remplissage vasculaire

KEYWORDS
Severe sepsis, Septic shock, Antibiotherapy, Surviving sepsis campaign, Vascular fluids

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (126 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier