ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Annales françaises de médecine d'urgence

2108-6524
Revue de la société française de médecine d'urgence
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 2/6 - 2012  - pp.372-377  - doi:10.1007/s13341-012-0240-7
TITRE
Étude randomisée comparant un traitement oral et un traitement séquentiel intraveineux puis oral pour le traitement des pyélonéphrites chez l’enfant. Étude de non infériorité

TITLE
Randomized trial of oral versus sequential intravenous/oral antibiotic for acute pyelonephritis in children

RÉSUMÉ

Confirmer qu’une antibiothérapie orale d’emblée est aussi efficace qu’une antibiothérapie séquentielle intraveineuse puis orale pour prévenir les cicatrices rénales chez des enfants de 1 à 36 mois ayant un premier épisode de pyélonéphrite aiguë (PNA).

Dans une étude prospective multicentrique de non infériorité, des enfants âgés de 1 à 36 mois ayant un premier épisode de PNA, une procalcitonine > 0,5 ng/ml, sans uropathie connue (échographie à l’inclusion), ont été randomisés en deux groupes de traitement. Ils ont reçu soit du cefixime par voie orale (10 jours) soit un traitement séquentiel avec de la ceftriaxone intraveineuse (4 jours), puis du cefixime par voie orale (6 jours). Les patients qui avaient des lésions rénales sur une scintigraphie rénale à la phase aiguë ont eu une seconde scintigraphie au sixième mois.

Cent soixante-et-onze nourrissons et enfants ont été inclus. Il n’y avait aucune différence significative pour les caractéristiques cliniques et démographiques des deux groupes.

Les scintigraphies initiales étaient anormales pour 119 enfants. Quatre-vingt-seize enfants ont terminé l’étude et ont eu une deuxième scintigraphie rénale 6 à 8 mois après l’épisode initial (population per protocol). L’incidence des cicatrices rénales ne différait pas entre les groupes (30,8 % vs 27,3 %).

Si cette étude ne démontre pas statistiquement la non-infériorité du traitement oral par rapport au traitement séquentiel, ses résultats confirment trois études précédentes et reconnaissent l’utilisation possible d’une antibiothérapie orale lors d’un premier épisode de PNA chez les enfants âgés de 1 mois à 3 ans.



ABSTRACT

To confirm whether oral antibiotic treatment is as efficacious as sequential intravenous/oral antibiotic treatment in the prevention of renal scarring in children with acute pyelonephritis and scintigraphy-documented acute lesions.

In a prospective multicenter trial of non inferiority, children aged 1 to 36 months with their first case of acute pyelonephritis, a serum procalcitonin concentration ≥ 0.5 ng/mL, no known uropathy, and a normal ultrasound exam were randomized into two treatment groups. They received either oral cefixime for 10 days or intravenous ceftriaxone for 4 days followed by oral cefixime for 6 days. Patients with acute renal lesions detected on early dimercaptosuccinic acid scintigraphy underwent a follow-up scintigraphy 6 to 8 months later.

The study included 171 infants and children. There were no significant differences between the two groups in any clinical characteristic. Initial scintigraphy results were abnormal for 119 children. Ninety-six children were measured for renal scarring at the follow-up scintigraphy (per protocol analysis population). The incidence of renal scarring was 30.8% in the oral treatment group and 27.3% for children who received the sequential treatment.

Although this trial does not statistically demonstrate the non-inferiority of oral treatment compared with the sequential treatment, our study confirmed the results of previously published reports and therefore supports the use of an oral antibiotic treatment of primary episodes of acute pyelonephritis in infants and young children.



AUTEUR(S)
N. BOCQUET, A. SERGENT ALAOUI, J.-P. JAIS, V. GAJDOS, V. GUIGONIS, B. LACOUR, G. CHÉRON

Reçu le 31 mai 2012.    Accepté le 7 août 2012.

MOTS-CLÉS
Pyélonéphrite aiguë, Enfant, Procalcitonine, Cicatrice rénale

KEYWORDS
Acute pyelonephritis, Pediatric, Procalcitonin, Renal scarring

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (116 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier