ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Annales françaises de médecine d'urgence

2108-6524
Revue de la société française de médecine d'urgence
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 2/1 - 2012  - pp.19-26  - doi:10.1007/s13341-011-0150-4
TITRE
Le choc toxinique streptococcique

TITLE
Streptococcal toxic shock syndrome

RÉSUMÉ

Les infections streptococciques graves et le choc toxinique streptococcique (CTS) ont une incidence croissante. Le diagnostic demeure difficile devant la relative rareté du CTS et la banalité des symptômes initiaux. L’évolution est rapidement sévère et le taux de mortalité est élevé. Le streptocoque A β-hémolytique (SAH) possède de nombreux facteurs de virulence, constitutionnels et sécrétés, lui permettant une adhésion, une invasion tissulaire et lui conférant une résistance au système de défense de l’hôte. Il existe une population à risque identifiée à laquelle se surajoute la femme dans la période du péripartum. Il est indispensable d’y penser devant tout état de choc au cours du troisième trimestre d’une grossesse. Le traitement actuel repose sur la réanimation du choc, l’administration d’antibiotiques à doses élevées en monothérappie ou en association et sur la prise en charge chirurgicale du site infecté. L’administration d’immunoglobulines polyclonales a été proposée avec des résultats intéressants en termes de survie. La recherche vaccinale sur le SAH est un important espoir pour réduire la mortalité du choc streptococcique.



ABSTRACT

There is an increasing incidence of serious streptococcal infections and streptococcal toxic shock syndrome. Diagnosis remains difficult, due to the relative rarity of streptococcal toxic shock syndrome and the trivial nature of the initial symptoms. Patients deteriorate rapidly and the mortality rate is high. Group A β-haemolytic streptococci possess numerous virulence factors, both constitutional and secreted, allowing adhesion, invasion of tissue and which provide a resistance to the host’s defence system. There is an identified at-risk population, which includes women in the peripartum period. It is essential to give prior consideration to any type of shock during the third trimester of pregnancy. The current treatment given to combat shock is the administration of high-dose antibiotics, either as a single therapy or in conjunction with surgical management of the infected site. Polyclonal immunoglobulin administration has been proposed, with interesting results in terms of survival rates. Research into a Group A β-haemolytic streptococci vaccine is of significance in the reduction of mortality from streptococcal shock.



AUTEUR(S)
A. BELTRAMINI, K. BOUFERRACHE, M. PESSOA, Dominique PATERON

Reçu le 20 septembre 2011.    Accepté le 29 novembre 2011.

MOTS-CLÉS
Choc toxinique, Streptococcus pyogènes, Exotoxines, Immunoglobulines

KEYWORDS
Toxic shock syndrome, Streptococcus pyogenes, Exotoxins, Immunoglobulins

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (256 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier