ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Annales françaises de médecine d'urgence

2108-6524
Revue de la société française de médecine d'urgence
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 1/6 - 2011  - pp.387-394  - doi:10.1007/s13341-011-0133-1
TITRE
Les tentatives de suicide appréhendées par un Service d’aide médicale d’urgence (Samu)

TITLE
Suicide attempt data recorded by the emergency medical care services (Samu)

RÉSUMÉ

Si les suicides font l’objet d’une statistique régulière en France, les tentatives sont mal connues d’un point de vue épidémiologique.

Les bases d’appel au Samu-Centre 15 du département du Nord ont été exploitées en vue d’apprécier le nombre de tentatives de suicide (TS) et de décrire les personnes concernées en termes d’âge, de sexe, de résidence et de réitération dans les trois années de l’étude. Les conditions météorologiques du jour, le score de défavorisation du secteur de résidence et la temporalité (heure, jour, mois) ont été par ailleurs croisés avec le nombre de gestes enregistrés.

Vingt-trois mille deux cent treize appels au Samu-Centre 15 ont concerné une TS entre 2006 et 2008 dans le Nord. Les TS sont plus fréquentes le dimanche, au mois de mai (puis de janvier) et en milieu de soirée; elles se déroulent, dans près de neuf cas sur dix, au domicile et sont beaucoup plus fréquentes chez les femmes (taux brut de 289 pour 100 000) que chez les hommes (234). Dans le Nord, les ratios standardisés de morbidité (RSM) par TS sont beaucoup plus élevés dans le sud du département rural. Il existe une forte corrélation (r = +0,66) entre RSM et score de défavorisation sociale, par contre, il n’existe pas de liaisons significatives entre le nombre journalier de TS et les mesures météorologiques.

Sans que l’on puisse établir l’exhaustivité de la source employée (toutes les TS ne donnent pas lieu à un appel au service), sous l’hypothèse d’une constance du taux d’exhaustivité dans le temps et dans l’espace, les TS peuvent faire l’objet d’une bonne surveillance épidémiologique à travers les appels au Samu-Centre 15, sous réserve cependant d’une harmonisation des critères d’enregistrement.



ABSTRACT

Although regular statistics are available on suicides in France, the epidemiology of suicide attempts (SAs) is poorly understood.

The databases of calls to the Samu Centre 15, le Nord Department, were examined in order to assess the number of people involved in suicide attempts, their age, sex, residence and repeated attempts during the three-year study period. Weather conditions on the day, deprivation score and time (hour, day, month) were also analyzed against the number of attempts.

Although the data source used is not exhaustive (not all SAs result in a call to the Samu services), assuming that the proportions reported are consistent over time and space, the calls to Samu-Centre 15 can be considered a good epidemiological indicator of suicide attempts, subject, however, to the recording criteria being consistent.



AUTEUR(S)
L. PLANCKE, A. AMARIEI, F. DUCROCQ, C. LEMANSKI-BRULIN, L. HADJEB, T. DANEL, P. GOLDSTEIN, E. WIEL, G. VAIVA

Reçu le 30 novembre 2010.    Accepté le 28 septembre 2011.

MOTS-CLÉS
Tentative de suicide, Récidive, Conditions météorologiques, Défavorisation sociale

KEYWORDS
Suicide attempt, Recurrence, Weather conditions, Social disadvantage

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (235 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier