ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Annales françaises de médecine d'urgence

2108-6524
Revue de la société française de médecine d'urgence
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 1/4 - 2011  - pp.243-247  - doi:10.1007/s13341-011-0079-3
TITRE
Douleurs épigastriques aiguës non traumatiques: prévalence des transaminases élevées

TITLE
Acute non-traumatic epigastric pain: prevalence of increased transaminases

RÉSUMÉ

Les douleurs épigastriques sont le plus souvent liées à une pathologie digestive oesogastroduodénale. Cependant, les douleurs d’origine biliaire sont localisées dans l’épigastre dans la moitié des cas. Notre travail a pour but principal de déterminer la prévalence de l’augmentation des transaminases chez les patients consultant pour une douleur épigastrique aiguë et comme but secondaire de savoir si la connaissance du résultat des transaminases modifie les hypothèses diagnostiques de l’urgentiste.

Les malades âgés de plus de 18 ans, consultant aux urgences pour douleurs épigastriques, ont été inclus. Au terme de l’évaluation initiale, une à trois hypothèses diagnostiques ont été émises par le médecin des urgences. Une seconde évaluation diagnostique a été effectuée après connaissance du résultat des transaminases et comparée à la première.

Parmi les 100 malades inclus d’âge moyen de 39 ± 16 ans, 26 (26 %) avaient des transaminases élevées. Lorsque les transaminases étaient augmentées, les nausées ou des vomissements accompagnaient plus fréquemment la douleur (p < 0,03). La connaissance du résultat des transaminases par le praticien a modifié les hypothèses diagnostiques de l’urgentiste dans 42 % des cas.

Les transaminases sont élevées chez un quart des malades et la connaissance du résultat modifie l’analyse diagnostique de l’urgentiste. Ces résultats suggèrent une sous-estimation de l’origine biliaire des douleurs épigastriques.



ABSTRACT

Epigastric pain is often due to oeso-gastro-duodenal tract lesions. However, pain due to biliary tract lesions is also located in epigastric area in half of the cases. The main outcome measure of this study was to determine the increase in transaminases in patients with epigastric pain, and the second outcome was to determine if the results of transaminases could modify the diagnostic hypothesis of the emergency physician.

Patients aged more than 18 years consulting for epigastric pain in the emergency department were included. At the end of the initial evaluation, one to three diagnostic hypotheses were made by the emergency physician. A new diagnostic evaluation was made after the knowledge of transaminases result.

Hundred patients aged 39 ± 16 years were included. Among them, 26 (26%) had increased transaminases. Transaminases were more frequently increased when nausea and vomiting were associated with pain (P < 0.03). The knowledge of the result of transaminases modified the diagnostic hypothesis in 42% of patients.

Transaminases are increased in a quarter of the patients with epigastric pain, and the result of transaminases modifies the diagnostic hypothesis of the emergency physician. This suggests an under-estimation of biliary tract lesions in patients with epigastric pain.



AUTEUR(S)
E. DEBUC, C. LEJEUNE, T. LE GOURRIEREC, C. CHASSAIGNON, P. CANAVAGGIO, Dominique PATERON

Reçu le 10 janvier 2011.    Accepté le 19 mai 2011.

MOTS-CLÉS
Douleurs abdominales, Transaminase, Colique hépatique, Voies biliaires, Cholécystite

KEYWORDS
Abdominal pain, Transaminase, Biliary colic, Biliary tract, Cholecystitis

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (86 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier