ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Annales françaises de médecine d'urgence

2108-6524
Revue de la société française de médecine d'urgence
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 1/4 - 2011  - pp.260-266  - doi:10.1007/s13341-011-0076-6
TITRE
Ventilation non invasive en médecine d’urgence

TITLE
Non-invasive positive pressure ventilation in emergency medicine

RÉSUMÉ

La ventilation non invasive (VNI) est une technique qui après avoir été largement validée en réanimation est utilisée de manière quotidienne dans les structures d’urgences pré- et intrahospitalières. Les deux pathologies pour lesquelles la VNI a démontré un bénéfice certain sont la décompensation de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et l’œdème aigu pulmonaire (OAP) cardiogénique sévère. Les deux modes ventilatoires les plus souvent utilisés sont la ventilation spontanée avec aide inspiratoire et pression positive de fin d’expiration (VS AI-PEP), et la pression positive continue (VS PPC ou CPAP). La VS AI-PEP est le mode électif lors de la réalisation d’une VNI chez un patient BPCO en décompensation alors que VS AI-PEP et VS PPC peuvent être utilisées indifféremment en cas d’OAP. Le mode VS AI-PEP a été proposé dans d’autres indications que sont la préoxygénation avant intubation et l’insuffisance respiratoire aiguë hypocapnique. La VS AI-PEP peut être aussi utilisée dans le cadre d’une limitation thérapeutique chez des patients en détresse respiratoire. En médecine d’urgence, ces techniques de VNI doivent être mises en route le plus précocement possible soit en préhospitalier ou dès l’arrivée du patient au service d’accueil des urgences (SAU). Bien que l’expérience clinique soit moins grande que pour le milieu intrahospitalier, les nouveaux ventilateurs, compacts, performants et autonomes sur le plan énergie permettent de débuter la VNI dès la prise en charge préhospitalière par les équipes de Smur.



ABSTRACT

Non-invasive positive pressure ventilation (NIPPV) is a respiratory technique validated for several years in intensive care units, which has became a standard of care in emergency units in recent years. The best indications for NIPPVare patients with chronic obstructive pulmonary disease (COPD) exacerbation and those with acute congestive heart failure (CHF). The two ventilatory modes usually used are spontaneous modes: the bi-level positive airway pressure (BiPAP) and the continuous positive airway pressure (CPAP). BiPAP is the only mode indicated for COPD decompensation, whereas CPAP or BiPAP can be used in CHF. BiPAP has been proposed in case of other indications such as preoxygenation technique before tracheal intubation, in case of acute respiratory failure and in patients with “do not intubate” status. In emergency medicine, NIPPV should be started as earlier as possible either in the prehospital setting or at the patient’s arrival in the emergency department. New ventilators are small with high performance capacities and are equipped with batteries which allow NIPPV to be started in the prehospital setting by the mobile medical units.



AUTEUR(S)
X. COMBES, P. JABRE, Benoît VIVIEN, P. CARLI

Reçu le 16 février 2011.    Accepté le 10 mai 2011.

MOTS-CLÉS
Ventilation, Ventilation non invasive, Préhospitalier, Urgences

KEYWORDS
Ventilation, Non-invasive positive pressure ventilation, Prehospital, Emergency

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (144 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier