ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Annales françaises de médecine d'urgence

2108-6524
Revue de la société française de médecine d'urgence
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 1/4 - 2011  - pp.270-274  - doi:10.1007/s13341-011-0071-y
TITRE
Un traumatisme cervical inaperçu après un malaise chez un marathonien

TITLE
A unnoticed spine trauma after a syncope in a marathon runner

RÉSUMÉ

Les traumatismes cervicaux sont un motif fréquent de consultation dans les services d’accueil des urgences, 2 10 % des traumatismes cervicaux fermés se compliquant de lésions médullaires, avec parfois un mode de présentation atypique. Notre article décrit le cas clinique d’un patient de41 ans ayant présenté un malaise avec perte de connaissance brève dans les suites d’un effort prolongé. Le bilan initial trouve une élévation isolée de la troponine I, ne nécessitant qu’une surveillance simple. L’évolution est marquée par une tétraparésie secondaire à un traumatisme cervical négligé. Le bilan d’imagerie retrouve alors une contusion antérieure de la moelle (syndrome de Kahn-Schneider). L’article envisage une démarche diagnostique dans les traumatismes cervicaux, basée sur une règle de prédiction clinique, la Canadian C-spine rule. Notre algorithme propose que les radiographies du rachis ne soient pas pratiquées s’il y a absence de trois critères majeurs (âge > 65 ans, mécanisme dangereux, paresthésies des membres) et s’il y a présence de critères mineurs (coup du lapin, patient assis ou ambulatoire, douleur cervicale retardée, absence de douleur cervicale à la palpation). Le scanner cervical est effectué en cas de doute ou d’anomalie radiologique, de troubles neurologiques, chez le patient polytraumatisé ou inconscient, de traumatisme crânien sévère ou en cas de cinétique élevée. L’IRM sera indiquée en cas de scanner normal et de signes neurologiques objectifs.



ABSTRACT

Cervical trauma is a frequent reason for consultation in emergency department. Cervical spine injury occurs in 2 to 10% as blunt cervical trauma, and the presentation is sometimes atypical. Our paper describes the clinical case of a patient of 41 years who presented with a short loss of consciousness after prolonged exercise. The initial blood test revealed an isolated rising from troponin I, requiring only simple monitoring. The evolution is characterized by a tetraparesy due to a cervical trauma neglected. The imaging finds a contusion of the spinal anterior syndrome (Kahn-Schneider syndrome). The article proposes to consider a diagnostic approach in cervical trauma, based on a clinical prediction rule, the Canadian C-spine rule. Our algorithm proposes that cervical-spine radiography is not performed if 3 major criteria (age > 65-years-old, dangerous mechanism and paresthesias in extremities) are absent and some minor criteria (whiplash, sitting position or ambulatory patient, delayed cervical pain, absence of midline cervical-spine tenderness) are present. The cervical scanning is done in case of doubt or radiological abnormality, neurological disorders, polytrauma or unconscious patient, severe cranial trauma or in case of high kinetics. MRI will be indicated in case of normal scanner and objective neurological signs.



AUTEUR(S)
H. CORRAZE, P. PONSET, J. LEVRAUT

Reçu le 3 janvier 2011.    Accepté le 4 mai 2011.

MOTS-CLÉS
Traumatisme cervical inaperçu, Canadian C-spine rule

KEYWORDS
Unnoticed spine trauma, Canadian C-spine rule

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (246 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier