ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Annales françaises de médecine d'urgence

2108-6524
Revue de la société française de médecine d'urgence
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 1/3 - 2011  - pp.163-169  - doi:10.1007/s13341-011-0045-4
TITRE
Impact de la seniorisation et du rappel des bonnes indications sur la prescription d’examens d’hémostase aux urgences pour adultes

TITLE
Impact of attending prescription and recall of good indications of blood coagulation tests on their prescription in an adult emergency department

RÉSUMÉ

De nombreux examens complémentaires sont prescrits inutilement aux urgences médicochirurgicales adultes. Nous avons testé l’hypothèse que la seniorisation de la prescription et le rappel des bonnes indications permettent de réduire la prescription des examens d’hémostase.

Dans une étude rétrospective monocentrique « avant-après », nous avons comparé le nombre d’examens d’hémostase prescrits en 2005, en 2006 et en 2007, avant et après l’instauration en mai 2006 de la seniorisation des demandes de bilans d’hémostase avec une feuille de rappel des bonnes indications de prescription. Le nombre de passages aux urgences a été également colligé.

Entre 2005 et 2007, alors que le nombre de passages aux urgences a crû de 5 %, le nombre d’examens d’hémostase prescrits a baissé de 53 %. Le ratio du nombre d’examens d’hémostase sur le nombre de passages est passé de 0,43 à 0,19, le nombre mensuel moyen d’examens est passé de 1 675 ± 186 à 787 ± 101 (p < 0,001). Cette baisse correspond à une économie de 75 000 euros en année pleine.

Les conditions plus strictes de prescription du bilan d’hémostase aux urgences (seniorisation et rappel des bonnes indications) ont permis d’obtenir une diminution de moitié du nombre d’examens demandés, correspondant à une économie substantielle.



ABSTRACT

Many biological measurements are not necessary in adult emergency departments. We tested the hypothesis that seniorization of prescription and recall of good indications could reduce the prescription of blood coagulation tests in a medical and surgical adult emergency department (ED).

We performed a before-after monocentric study. The number of prescribed blood coagulation tests in 2005, 2006 and 2007 were compared before and after new procedures set up in May 2006: control of the prescriptions by the attending physicians and reminder notes of good indications of prescription in the ED. The number of patients admitted into the ED was also collected.

Between 2005 and 2007, while the number of patients consulting the ED grew by 5%, the number of prescribed blood coagulation tests decreased by 53%. The ratio of the number of blood coagulation tests to the number of admitted patients decreased from 0.43 to 0.19 and the mean number of tests per month decreased from 1,675 ± 186 to 787 ± 101 (P < 0.001). This decrease corresponded to a saving of 75,000 Euro full year.

Stringent conditions for prescribing blood coagulation tests in the adult ED (control by the attending physician and recall of good indications) reduced by half the prescriptions, resulting in a substantial saving.



AUTEUR(S)
P. BONNET, C. DEVILLIERS, K. SAIDI, P. HAUSFATER, P. NICLOT, P. RAY, Bruno RIOU

Reçu le 20 décembre 2010.    Accepté le 26 janvier 2011.

MOTS-CLÉS
Évaluation des pratiques, Bilan d’hémostase (biologie), Service d’urgences adultes

KEYWORDS
Practice evaluation, Blood coagulation tests prescription (biology), Adult ED

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (145 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier