ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Annales françaises de médecine d'urgence

2108-6524
Revue de la société française de médecine d'urgence
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 1/3 - 2011  - pp.192-199  - doi:10.1007/s13341-011-0039-y
TITRE
Épanchement pleural non traumatique en urgence

TITLE
Non-traumatic pleural effusion in emergency practice

RÉSUMÉ

Les épanchements pleuraux sont fréquemment rencontrés dans les services d’urgences. Souvent découverts fortuitement, révélant une affection chronique (insuffisance cardiaque, pathologie néoplasique, maladie de système...), ils peuvent parfois être bruyants et nécessiter, dès les urgences, une enquête étiologique spécifique ou leur évacuation. Ainsi, l’urgentiste devra-t-il être en mesure d’en évaluer la tolérance et d’initier les principales investigations étiologiques. Dans cette prise en charge, la ponction pleurale, réalisée sous échographie le cas échéant, est primordiale en permettant le plus souvent de distinguer les épanchements exsudatifs (infection à pyogènes, néoplasie, tuberculose...) et transsudatifs (anasarque, épanchement réactionnel à une pathologie de contact [embolie pulmonaire, pneumopathie...]). C’est un geste maîtrisé par l’urgentiste qui en connaîtra aussi les limites et les complications. Ainsi, au terme de cette démarche, l’urgentiste sera-t-il en mesure d’orienter au plus juste la prise en charge ultérieure du patient et d’initier les traitements urgents. Il saura aussi différer des explorations spécifiques non urgentes, dont la réalisation n’est pas compatible avec le contexte des urgences.



ABSTRACT

Pleural effusion is a common syndrome in patients visiting the emergency department. Most of the time, pleural effusion-related conditions are poorly symptomatic and often reveal an underlying chronic comorbid condition (chronic heart failure, cancer, systemic inflammatory diseases...). However pleural effusion symptoms might be flourished and require immediate therapeutic intervention, such as pleural fluid evacuation or diagnosis workup. Therefore, emergency physicians should be able to detect life-threatening conditions within the very first minutes of patient presentation and to adequatly order urgent laboratory examinations. From this perspective, sampling of pleural fluid, eventually guided by ultrasound tomography, is often valuable in differentiating exsudative (e.g. pyogenic pleural infection, cancer, tuberculosis) and transudative effusions (e.g. anasarca, pulmonary embolism or pneumonia-related pleural effusion). Therefore, emergency physician technical should master pleural fluid puncture and drainage skills, along with their limitations and potential adverse events. At the end of the initial evaluation process, the emergency physician should be able to determine whether the patient is to be treated as an outpatient or an inpatient, and adequately determine the adequate intensity of care. Additionally, emergency physician should avoid non urgent laboratory investigation that would inappropriately delay management decision.



AUTEUR(S)
J. HERVÉ, A. SANTIN, B. RENAUD

Reçu le 27 octobre 2010.    Accepté le 22 janvier 2011.

MOTS-CLÉS
Épanchement pleural, Pathologie pleurale, Transsudat, Exsudat, Douleur thoracique

KEYWORDS
Pleural effusion, Pleural disease, Transudates, Exsudates, Chest pain

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (229 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier