ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Annales françaises de médecine d'urgence

2108-6524
Revue de la société française de médecine d'urgence
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 1/1 - 2011  - pp.5-9  - doi:10.1007/s13341-010-0023-4
TITRE
Sédation avec le propofol dans un service d’urgences. Étude prospective observationnelle

TITLE
Propofol in a French ED: a 44-month observational study

RÉSUMÉ

La sédation-analgésie avant procédure douloureuse (SAP) est une avancée notable dans la prise en charge des urgences. Nous avons voulu décrire le mode d’utilisation du propofol dans notre structure d’urgences et comparer les résultats obtenus à ceux de la littérature internationale.

Étude prospective observationnelle sur 44 mois de l’utilisation du propofol pour la SAP dans un service d’urgences adultes. Le propofol était injecté en bolus de 1 mg/kg, suivi éventuellement d’une titration jusqu’à l’obtention ou le maintien de l’effet sédatif désiré afin de permettre une procédure douloureuse. Tous les malades étaient étroitement surveillés en box d’urgences pendant au moins 30 minutes après la dernière injection.

En 44 mois, 115 malades ont eu une SAP par propofol, 111 dossiers sont exploitables, soit 69 hommes et 42 femmes d’âge moyen de 50 ± 21 ans (extrêmes: 18–94), de poids moyen 75 ± 15 kg (extrêmes: 48–140). La dose moyenne totale de propofol était de 113 ± 58 mg (extrêmes: 30–370). La dose moyenne par kilogramme de poids était de 1,50 ± 0,75 mg/kg (extrêmes: 0,5–5,6). Le geste pour lequel une SAP était indiquée a pu être effectué avec succès aux urgences dans 107/111 cas (97 %). Tous les patients étaient parfaitement réveillés et stables à 30 minutes. Les effets secondaires attendus, hypotension ou hypoventilation, ont tous été régressifs en quelques minutes. Il n’y a pas eu d’autres effets indésirables. Ces résultats sont comparables à ceux de la littérature.

Le propofol répond efficacement aux besoins de SAP dans un service d’urgences en France comme il le fait ailleurs.



ABSTRACT

We describe the use of propofol for procedural sedation and analgesia (PSA) in a French adult Emergency Department (ED). We compare the results with those previously published.

A 44-month prospective observational study of the use of propofol in a French adult ED was conducted. Propofol was injected intravenously as a 1 mg/kg bolus, which could be followed by smaller aliquots if necessary. All patients were monitored for at least 30 minutes after the last injection.

Among the 115 patients who received propofol for PSA during the study period, 111 (69 males and 42 females) were completely evaluated. The mean age was 50 (SD: 21; range: 18–94), mean body weight was 75 kg (SD: 15; range: 48–140), mean total propofol dosing was 113 mg (SD: 58; range: 30–370), and mean propofol dosing per kg was 1.50 mg/kg (SD: 0.75; range: 0.5–5.6 mg/kg). The treatment was successful in 107/111 cases (97%). If hypotension or respiratory depression occurred, they were resolved in minutes. There were no cases of emesis, inhalation, or other side effects. These results compare favorably with those previously published.

Propofol is a useful and safe tool for PSA in French EDs, as it is elsewhere.



AUTEUR(S)
C. LÉGAUT, V. ROCHE, I. CHARY, M. ANDRONIKOF

Reçu le 14 octobre 2010.    Accepté le 10 novembre 2010.

MOTS-CLÉS
Propofol, Urgences, Sédation-analgésie, Procédure douloureuse

KEYWORDS
Propofol, Emegency Department, Procedural sedation and analgesia

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (90 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier